Le livre numérique « Licenciés ISIC »

Publication du livre numérique !

Licenciés Isic

« Licenciés » est le livre numérique de la Spécialité Communication des Organisations de l’ISIC (Institut de Sciences de l’Information et de la Communication) de l’Université Bordeaux 3.

Créé et piloté avec la collaboration d’un Comité d’Etudiants (COPIL) et l’Infothèque de l’ISIC il a pour vocation publier des articles scientifiques en communication des organisations et valoriser les travaux étudiants.

Ce projet pédagogique, avant tout participatif, est sous la direction de Nayra Vacaflor.

Voici la dernière édition !

Licenciés

licenciés isic

Vous pouvez la télécharger en format pdf directement  ici

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

Nayra Vacaflor : nayra.vacaflor@u-bordeaux3.fr

COPIL : licencies.copil@gmail.com

Rejoignez-les sur facebook : Licenciés ISIC

Publicités

Symposium – 20 ans de la revue Com & Orga !

logo-symposium-rouge

Symposium

20 ans de la revue Communication & Organisation


A l’occasion de la sortie de l’Abécédaire célébrant les 20 ans de sa revue, Communication & Organisation, le MICA, laboratoire de recherche en Sciences de la Communication et de l’Information attaché à l’Université de Bordeaux 3, investit la Maison écocitoyenne le 19 mars pour une journée exceptionnelle de discussions et rencontres.

Etudiants, chercheurs et professionnels de la communication sont invités à participer.

 Vous pouvez télécharger le programme ici…

 

Infos pratiques :

Mardi 19 Mars 2013 de 9h à 18H00

Maison Ecocitoyenne

Quai Richelieu

Entrée libre

Contact

symposium.mica@gmail.com

 

Soirée de lancement de « Licenciés » !

licenciés isic

INVITATION

Soirée de lancement de ‘‘Licenciés’’

le livre numérique des étudiants en L3

spécialité Communication des organisations de l’Institut des Sciences de l’Information et de la Communication

Jeudi 14 mars 2013 à 18 h 30

MSHA (Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine)
Salle Jean Borde
10, esplanade des Antilles
33607 Pessac

Cet événement est organisé par le COPIL « Licenciés »,
sous la direction de Nayra Vacaflor

Présentation

Après plusieurs mois de travail, voici enfin le moment de célébrer la sortie du livre numérique « Licenciés »!

Premier d’une longue série on l’espère, ce livre est le fruit d’un projet universitaire éditorial numérique mené par l’Institut des Sciences de l’Information et de la Communication (ISIC) de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.

Après un travail collaboratif mêlant les étudiants de l’ISIC et des professionnels de la communication, nous sommes heureux aujourd’hui de pouvoir vous inviter à la soirée de lancement le jeudi 14 mars à 18h30.

Cette présentation sera l’occasion de célébrer le travail effectué et se placera sous le signe du partage et de la convivialité entre étudiants et professionnels de la communication.

Nous comptons donc sur vous pour venir nombreux et partager ce moment tous ensemble!

Le comité de pilotage du Livre Numérique.

Programme

18 h 30
Accueil des invités

18 h 45
Présentation du projet « Licenciés »
Interventions :

  • Membres du Comité de Pilotage du projet et sa directrice, Nayra Vacaflor
  • Auteurs du livre numérique
  • Professionnels ayant participé à la réalisation du projet

19 h 30
Pot de remerciement

Contacts

Nayra Vacaflor : nayra.vacaflor@u-bordeaux3.fr

COPIL : licencies.copil@gmail.com

Rejoignez-les sur facebook : Licenciés ISIC

Sortie de « Profession étudiant » Saison 2 !

Voici la sortie de « Profession étudiant » Saison 2 !

Source, site mastercpi.fr

Profession Etudiant est une série web de fiction coordonnée par l’équipe pédagogique du Master « Création, Production, Images » du département Isic de l ’Université Bordeaux 3, et dont les épisodes sont produits, écrits, réalisés et montés par les étudiants en première année de Master.

[De nature humoristique, cette série met en scène les aventures académiques de quatre étudiants bordelais : Maélie, Nikolaï, Ayaka et Vincent. Chaque épisode de cinq minutes raconte la façon dont ces amis évoluent dans le milieu de la fac, qui leur est à la fois familier et néanmoins toujours étranger. Durant leurs années d’études, c’est-à-dire pendant l’apprentissage de leur « profession d’étudiant » (l’expression vient du sociologue de l’éducation Alain Coulon), il leur faudra à la fois respecter et déjouer les règles imposées. Mais si certaines sont écrites, beaucoup d’autres, et sans doute les plus importantes, ne sont mentionnées nulle part. Or, pour contourner une norme, il faut bien commencer par la connaître…]

Accédez ici à la page descriptive de la série web !

Accédez au visionnage de la web fiction Profession étudiant – Saison 2

Source : Site du master Création Production Images

Etude de cas : Genre et Communication

Etude de cas : Genre et Communication

Les nouveaux métiers de la communication

A partir d’une étude de 2007 à 2010 des magazines

Les M2 Communication des Organisation – promotion 2010-2011 de l’ISIC – ont réalisé sous la direction d’Aurélie Laborde, une étude de cas sur les nouveaux métiers de la communication à travers une analyse des articles de Stratégies de 2007 à 2010.

Cette étude vous propose de découvrir en exclusivité les nouvelles pratiques, spécialisations et métiers qui émergent suite à la révolution du numérique. Deux grandes tendances de fond sont évoquées : l’évolution des métiers de la communication au sein d’agence et d’entreprise et la place de la femme dans ces évolutions.

En premier lieu, l’étude aborde les évolutions des métiers de la communication suite à l’avènement du numérique. Ce premier panorama des métiers présente les postes de Responsable de communication interne, Consultant de communication de crise, Webmaster, Community Manager et bien d’autres.

En parallèle de ces évolutions, et avec l’introduction du numérique, de nouveaux métiers ont vu le jour pour répondre aux besoins du marché. C’est ainsi qu’on voit apparaître au sein des entreprises de nouveaux postes de compétences comme celui de Traffic Manager, Consultant e-CRM, Responsable mots-clés, Consultant marketing média online..

Suite aux évolutions et aux mutations du secteur de la communication de ces dix dernières années, les entreprises sont à la recherche de ‘perles rares’ qui allient compétences techniques, commerciales et relationnelles. A noter que le développement durable est ancré dans les orientations actuelles de la communication et légitime la place des Responsables du développement durable au sein des organisations.

Dans un second temps, l’étude réalisée traite de la représentation des genres afin d’éclairer l’évolution de la place des femmes dans ces métiers.

Sur ce point, un premier volet quantitatif de l’étude[1], traite de la question de la place des hommes vs les femmes dans le domaine de la communication : quelle est la part des hommes et de femmes interviewés de 2007 à 2010 dans Stratégies ? Mais aussi les métiers assimilés à chaque genre : les métiers à hautes responsabilités sont-ils plutôt masculins ou féminins ? Un deuxième volet qualitatif porte sur deux thématiques[2] : les communicants et les communicantes vus par les journalistes et le point de vue des professionnels dans leur rapport au travail.

Vous souhaitez en savoir plus sur les évolutions et mutations des métiers de la communication et découvrir toutes les réponses aux questions posées sur la place de la femme dans ce domaine ? Télécharger l’étude complète en cliquant sur ce lien : Etude de cas : Genre et Communication (.pdf)


[1]  Analyse iconographique à travers les magazines Stratégies de 2007 à 2010

[2] 51 portraits sélectionnés : 30 communicants sont des hommes, et 21 sont des femmes.

ANALYSES : Une étude des Master 1 sur les réseaux sociaux d’entreprises.

Les réseaux sociaux font désormais partie de nos vies. En 2011, une équipe de trois étudiants du Master Communication des Organisations de l’ISIC encadrée par Cindy Felio (chargée de cours et chercheur au MICA), s’est intéressée aux usages, enjeux et conséquences organisationnelles et individuelles de ces nouveaux modes de communication.

Tout au long de ce projet, l’objectif des étudiants était d’analyser les comportements, l’environnement et les risques liés aux réseaux sociaux d’entreprise, leur questionnement initial : « dans quelle mesure les salariés intègrent-ils les réseaux sociaux d’entreprises, et quelles en sont les conséquences pour l’organisation et pour l’individu lui-même ? ».

Ainsi, après une étude qualitative menée auprès d’un petit groupe de salariés, quelques principaux résultats ressortent. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les réseaux sociaux d’entreprises n’ont pas d’impact sur la vie privée des salariés, pour la simple et bonne raison qu’ils ne se connectent pas en dehors de leurs heures de travail, n’ayant pas d’accès à la plateforme collaborative ou par choix personnel. Cette étude nous révèle aussi que ces outils sont tellement bien intégrés dans la communication de l’organisation, qu’ils en sont partie prenante et  n’ont pas d’effets directs sur le climat de travail. Comme on pourrait l’imaginer, ils vont au contraire renforcer l’identité organisationnelle et la cohésion d’équipe grâce à une meilleure communication plus fluide et plus collaborative. Surprenant également, il y a certes une perte d’interactions présentielles, mais qui n’est pas due aux réseaux sociaux, mais à la distance entre les différents pôles de l’entreprise. Ces observations ont donc plutôt amené les étudiants à parler d’une « modification » et non d’un abandon des communication interpersonnelles en présentiel.

L’autre point étudié concerne le degré de vigilance des entreprises par rapport à ces outils. Cette étude montre que les entreprises surveillent et parfois censurent les salariés de façon à ce que les réseaux ne deviennent pas trop ludiques. En revanche, ce qui pourrait paraitre étonnant, c’est que les salariés connaissant les risques auxquels ils sont exposés, posent eux-mêmes des limites à leur liberté d’expression en modérant leurs propos sur les réseaux.

Cette étude réalisée à partir d’entretiens avec un petit nombre de salariés est prolongée par de nombreuses autres analyses menées en ce moment sur cette question d’actualité par des chercheurs et étudiants de l’ISIC.

 

ANALYSES : Une étude sur les réseaux sociaux d’entreprises.

A télécharger ici

Rapports de stage L3 disponibles en consultation !

De nouveaux travaux étudiants sont actuellement disponibles à l’Infothèque : les rapports de stage des troisièmes année de licence promotion 2009- 2010.

Les sujets sont les suivants :

  • TV5MONDE
  • CROUS Bordeaux
  • Partizan
  • CRDP Aquitaine
  • Wifilm
  • Grand Angle Prod.
  • Créations Etc
  • Charente-Marit.
  • Armonyz Academy
  • Mérignac Ciné
  • BordeauxClic.com
  • Hôtel de Ville Cenon
  • Agatha
  • CAPC
  • SPORT24
  • TV7 Bordeaux
  • Courrier Français
  • EHZ Festibala
  • STUDIO CREME
  • Elementsfilms

N’hésitez pas à passer voir !

Méthodes d’enquête en Sciences de l’Information et de la Communication

sous la direction de Mahdi AMRI, Marie-Julie CATOIR et Nayra VACAFLOR

Le projet pédagogique

Les méthodes qualitatives regroupent un ensemble de méthodes de recherche utilisées en sciences sociales, comme par exemple en sociologie, en ethnologie, en anthropologie, en communication et également en marketing. Elles laissent délibérément de côté l’aspect quantitatif pour gagner en profondeur dans l’analyse de l’objet d’étude. Pour cela, diverses techniques, basées sur l’administration de questions ouvertes et l’exploration du langage, sont mises en œuvre : les entretiens individuels, les focus group ou les groupes de discussion et notamment l’observation participante qui est la plus importante.

Dans le cadre du plan réussite Licence à l’ISIC affilié à l’université de Bordeaux 3, nous avons conduit entre février/avril 2010 une nouvelle expérience pédagogique : des cours théoriques et des travaux dirigés destinés à un public d’étudiants en information-communication (niveau licence). Le cours intitulé « Méthodes d’enquête » a été assuré respectivement par Nayra VACAFLOR (ATER-doctorante en Sciences de l’information et de la communication), Mahdi AMRI (ATER-docteur qualifié en Sciences de l’information et de la communication) et Marie-Julie CATOIR (ATER-doctorante en Sciences de l’information et de la communication).

Le projet pédagogique que nous avons décidé de construire a été partagé entre trois enseignants issus de trois continents et trois cultures universitaires différentes : La France, le Maroc, La Bolivie. Cette diversité de background a permis de donner naissance à une expérience pédagogique à la fois riche et interculturelle à la croisée de nos expériences respectives.

Précisons tout d’abord le contexte dans lequel ce projet s’est déroulé.

Notre mission consistait à assurer un cours en Licence 3 pour faire connaître les méthodes d’enquêtes à nos étudiants en Sciences de l’Information et de la Communication.

Notre volonté commune était de proposer une méthode de pédagogie participative à nos étudiants et donc de leur permettre de s’approprier des connaissances théoriques par la confrontation à un terrain. Notre objectif pédagogique était de susciter leur goût pour le travail de terrain et de leur donner envie d’expérimenter une méthode scientifique en SIC.

Nous avons ainsi élaboré notre cours en deux parties. D’abord, un cours théorique a été assuré par Nayra VACAFLOR pour mettre en place les bases de notre cours et présenter un panorama des méthodes d’enquête. Ensuite, les étudiants ont été divisés en cinq groupes d’une quarantaine de personnes pour assister aux TD dirigés par Marie-Julie CATOIR et Mahdi AMRI. Nous développons ci-après le déroulement des cours.

Dès le début des TD, nous avons annoncé aux étudiants l’objectif du cours : les meilleurs articles rédigés au terme de leur enquête de terrain seraient publiés en ligne, après sélection par notre comité, sur le site de l’Infothèque de l’ISIC, qui a bien voulu accueillir notre projet de publication.

Notre motivation était bien là : encadrer les étudiants pour qu’ils mènent à leur terme leurs enquêtes de terrain, avec au bout la perspective d’une publication scientifique valorisant leur travail en leur donnant une visibilité.

C’est aussi cette expérience que nous souhaitons partager avec nos collègues pour montrer que même sur une courte période, de tels projets pédagogiques peuvent être menés.

Le déroulement des cours

Les étudiants ont d’abord suivi un cours théorique, à raison d’une séance par semaine au mois de février 2010. Après avoir présenté un panorama des méthodes d’enquête, Nayra VACAFLOR a exposé quelques résultats de son enquête de terrain construite à partir d’une méthode visuelle.

Puis, Marie-Julie CATOIR et Mahdi AMRI ont ensuite pris en charge les étudiants en en TD respectifs au mois de mars et avril 2010, en cinq séances de deux heures. Après leur avoir présenté une enquête de terrain qu’ils avaient récemment mené, ils les ont ensuite guidé dans la construction d’une enquête de terrain de type qualitative sur un sujet de leur choix.

L’objectif de publication annoncé dès le début des TD a suscité en engouement de la part des étudiants et un investissement dans un projet qu’ils pouvaient s’approprier. C’est aussi ce qui constitue selon nous le bénéfice de cette méthode pédagogique.

Précisons tout de même que nous avons proposé trois thématiques de recherche à partir desquelles les étudiants étaient libres de proposer un sujet, de constituer leur groupe et de se répartir les rôles. Ces thématiques étaient les suivantes : pratiques numériques et médiatiques, communication intergénérationnelle, pratiques urbaines et communication.

Nous avons proposé aux étudiants de s’organiser en unités à l’intérieur de leur groupe, de la manière suivante : unité de recherche, composée d’un directeur et de son adjoint, unité stratégique, composée d’un secrétaire et d’un chargé de relation publique, unité de référence chargée du contrôle de la présence et de la participation effective de chaque membre, ainsi que du budget. Cette répartition avait pour objectif de responsabiliser les étudiants en se voyant attribuer un rôle, tout en les préparant à la vie professionnelle et au travail en équipe.

Notre rôle consistait à accompagner les étudiants dans leur construction de projet, en les guidant, les réorientant s’ils rencontraient des difficultés méthodologiques. Cela impliquait donc d’être attentif aux besoins des étudiants tout en leur accordant la même disponibilité pour répondre à leurs demandes.

A chaque séance, chaque groupe présentait oralement un état de son travail en cours.

Chaque semaine, les groupes devaient s’exprimer à l’oral, sachant que nous avions décomposé le travail en cinq étapes : présentation de la problématique et du besoin de recherche, choix d’une méthode, rédaction d’un guide d’entretien, confrontation au terrain, rédaction de la synthèse et présentation des résultats à l’oral. Cette présentation orale a ainsi permis de familiariser les étudiants à l’expression orale en même temps qu’elle a aussi crée une véritable logique de partage des connaissances.

Lors du dernier TD, certains étudiants semblaient trouver un réel plaisir à parler de leur travail et à présenter leurs résultats en s’appuyant sur des outils visuels ou audiovisuels (PowerPoint, extraits sonores ou vidéos des entretiens). Certains d’autres nous ont vivement remerciés pour « les moments de bonheur » que nous leur avons offerts à travers les cours de Méthodes d’Enquête. De notre part, nous tenons à exprimer tout l’intérêt que nous avons eu en lisant l’ensemble des travaux élus pour la publication. Ces travaux, reposant sur des entretiens nombreux, diversifiés dans leurs approches, ont mis en discussion des éclairages sur plusieurs thématiques liées à la communication (les pratiques médiatiques et numériques, la communication intergénérationnelle, la communication et l’urbanisme). De ce fait, ces travaux portaient des éléments de réflexion originaux sur des sujets d’actualité tout en s’éloignant des discours parfois technicistes assez répandus dans le milieu de la recherche.

Au terme des cours, nous avons recueilli 34 articles et nous en avons sélectionnés 7, que nous présentons dans les pages qui suivent :

Les articles que nous avons retenus traitent des sujets variés :

  • Approche intergénérationnelle de différents médias ou genres audiovisuels : Internet, séries-télé et téléréalité
  • Elaboration d’une stratégie communicationnelle pour le SIUMPS, Service Inter-Universitaire de Médecine Préventive
  • Communication et urbanisme : interaction entre transport public (tramway) et citadins, le graffiti dans la ville, le corps nu de la femme dans la publicité

Ainsi, le but de notre démarche est d’initier un cycle de publication en ligne pour les L3, constituant un espace de visibilité de leurs productions. Cette publication pourrait à terme être totalement prise en charge par les étudiants.

Les travaux de terrain des étudiants de licence 3

  • Approche intergénérationnelle de différents médias ou genres audiovisuels

Les pratiques télévisuelles des séries dans le cadre du cercle familial

Sara BOUSKID, Nolwenn COLIN, Quentin ELIEZ, Laëtitia LAMARRE

Mots-clés : série, famille, génération, support

Résumé : A travers une enquête au sein d’une famille, nous avons tenté de déterminer comment chaque génération consomment les séries télévisées : quelles types de séries et par quels moyens. Au final, chaque génération consomme différemment, et les quadragénaires semblent faire preuve de la plus grande diversité, que ce soit au niveau du choix de la série que de son support de consommation.

>>> Accéder à l’étude complète

Téléréalité : les jeunes, consommateurs conscients d’un genre décrié mais incontournable

Maylis Kumari DARTIGUE, Nicolas LEGRAND-ZORGATI, Alexandre SALCEDO, Jalila TAJIOUTI, Pauline THILLARD-MOURGUE

Mots-clés : téléréalité, adolescents, stéréotypes, télévision, scénarisation

Résumé : À la fin des années 90 et au début des années 2000, fleurissent en Europe et plus particulièrement dans les pays anglo-saxons un nouveau genre d’émission : la téléréalité. La France est alors relativement épargnée, notamment grâce à un deal passé entre TF1 et M6, interdisant toute émission de ce type sur leurs antennes respectives, au nom d’une certaine éthique.

>>> Accéder à l’étude complète

Etude comparative sur la perception d’internet chez les juniors et les seniors

Anne-Sophie SALMON, Anissa TIFOURA, Paola SANTOS, Marine VEYRIES, Léa VOLLET

Mots clés : internet, seniors, juniors, étude, comparaison

Résumé : Dans le cadre de la troisième année de Licence à l’ISIC, nous avons réalisé une enquête comparative sur la perception d’internet chez les juniors et les seniors. Au-délà du caractère universitaire, ce projet nous a fédéré, tant par son sujet que par son côté pratique. En découle cet article, fruit de notre travail, soulignant les différences d’appréciations de nos deux sujets mais aussi leurs similitudes. En espérant que votre lecture soit aussi agréable que la réalisation de cette enquête.

>>> Accéder à l’étude complète

  • Elaboration d’une stratégie communicationnelle pour le SIUMPS, Service Inter-Universitaire de Médecine Préventive

Pensez vos droits

Coline BOST, Ulrich CADART et Sophie CAMBRA

Motsclés : santé ; droits ; étudiants ; support de communication

Résumé : Les étudiants sont-ils suffisamment renseignés sur leurs droits en matière de santé ? L’information leur parvient-elle réellement, attire-t-elle leur attention, l’ont-ils gravée en mémoire ? C’est pour répondre à toutes ces questions et remédier à un éventuel manque d’information que nous avons choisi de traiter ce sujet en dressant un état des lieux de leurs connaissances et en identifiants le(s) support(s) de communication adéquat(s) selon eux.

>>> Accéder à l’étude complète

  • Communication et urbanisme

Graffitis, art et communication dans la ville

EYSSARTIER Mélissa, FERRON Mélanie, GIACOBBO Josepha, GRUNENWALD William, GUYADER Olivier

Mots clés: Graffiti, communication urbaine, art, Tag, ville, mur

Résumé: Le graffiti fait parti de ces moyens d’expression utilisé dans un espace urbain. Habillage graphique, vandalisme, dessins artistiques, de nombreuses idées surgissent quand l’on parle du graff’ mais qu’en est-il vraiment?

Nous avons tenté une approche objective afin de confronter les « maîtres en la matière » à leur « public ». Il nous semblait intéressant de s’interroger sur ce phénomène populaire, qui se développe dans les villes, et subit une forte banalisation.

>>> Accéder à l’étude complète

Le nu dans la publicité : le regard des femmes

ARNAUD Lucile, BALL Lucille, BATTAGLIA Lydie, BOILEAU Clément, BOMPART Mario

Mots clés : Femmes, Publicité, Nu, Espace public, Photo-elicitation

Résumé : Etude faite sur les réactions de femmes françaises face à l’omniprésence des publicités exhibant des femmes nues ou à caractère sexuel dans les médias et l’espace public. L’étude s’est construite à partir d’un focus group de 45 minutes basé sur la méthode de la photo-elicitation. L’analyse à été faite sur les réactions des femmes (projection, identification, rejet …) suscitées par ce type d’image.

>>> Accéder à l’étude complète

La société du tramway

Leïla ELOUARDANI, Lennart GOMES, Réjane JEAN-BAPTISTE, Julia JORDA, Armand KIRURA

Mots clefs : transports public, non-lieu, NTIC, génération tramway, individualisme, altruisme, gênes.

Problématique : En quoi le tramway provoque-t-il un comportement particulier chez l’individu ? Quelles en sont les raisons ? Par quelles attitudes se traduisent-ils ?

>>> Accéder à l’étude complète